22 juillet 2007

Blog cuisine...

Aujourd'hui, je vais tester pour vous... tadam... le blog cuisine !!

Alors, en fait, c'est très simple et très rigoulo (enfin je pense, on va bien voir).

La première des choses à faire, c'est de faire une recette (en fait, c'est un peu la base). Bon, il faut que ça soit bon, joli à regarder (comme ça, on pourra faire des zoulis photos), et simple à faire parce qu'on est un gros incapable avec deux mains gauches. Bon, il y a plein de super trucs à faire qui sont super simples à faire et qui peuvent impressionner un novice.

Le soir où on fait la recette, c'est pas mal de pas manger seul devant la télé. D'une part, parce que ça donne un tout petit peu envie de se suicider, mais également parce que ça sera bien d'avoir un autre avis objectif sur le repas. Vous avez bien un(e) petit ami(e), ou de la famille... Sinon, vous avez peut être des amis à inviter... Ou bien, un chien, une truite surgelée... Bon, moi j'avais choisi l'option de la copine qu'on veut pécho après...

Bon, alors voilà la super recette que j'ai fais ! Ah non, encore un truc que je vous ai pas dis ! Ce qui est génial en cuisine, c'est pas vraiment le côté cuisine en lui même où on coupe des trucs et des machins qu'on fait cuire... Le mieux, c'est tout le côté marketing qui enrobe ça !! Par exemple, moi, ma recette, c'est des escargots, des champignons et du riz avec un peu de salade... Comment ça donne trop pas envie ça, c'est pas comme ça qu'il faut le vendre. Non, moi j'ai fais : (début de l'enrobage marketing)

"Cassolette d'escargots aux pleurotes et au riesling, sur sa tranche de pain de campagne poëlée, accompagnée de sa pyramide de riz blanc et de sa roquette à la balsamique"

Comment ça claque déjà plus, non ? Donc 1er conseil : toujours valoriser par le nom sa recette. Déjà, aucun savoir-faire culinaire n'est requis mais en plus, ça pourra être raté derrière, les gens seront tellement impressionnés qu'ils s'en rendront pas compte.

Bon, alors pour les ingrédients, un petit tour à Carrouf et sa carte de fidélité et, pour 3 à 4 personnes, il faut acheter :

- une conserve de 6 douzaines d'escargots de Bourgogne (au rayon "conserves d'escargots de bourgogne")

- 200 g de pleurotes (vous pouvez aussi faire avec d'autres champignons je pense, style des cèpes)(au rayon "fruits et légumes de champignons")

- 100 g de beurre (au rayon "beurre")

- 2 gousses d'ail (dents d'ails pour nos amis les belges espagnols), 2 échalottes (au rayon "fruits et légumes d'ail et d'échalotte")

- un bouquet de persil (au rayon "fleurs")

- 250 g de crème fraiche épaisse (au rayon frais, là où on trouve les kinder pingui)

- une boule de pain de campagne (au rayon "pain de campagne")

- 200 g de riz blanc coeur de récolte (parce que Lustucru sélectionne ses grains un par un)(au rayon "riz")

- 2 à 3 bouteilles de riesling (selon votre consommation, 25 cl vont dans la recette, le reste c'est pour picoler pendant qu'on cuisine)(obligatoire pour prendre de l'assurance, surtout si on est peu expérimenté)(en plus, ça fait toujours plaisir, c'est bon le riesling)(au rayon "vin d'alsace de riesling")

- un peu de roquette (c'est de la salade)(au rayon "salades")

- sel, poivre, muscade (au rayon "épices")(moi j'ai pas mis de muscade, je savais pas ce que c'était à la base)(en mettez pas, à la rigueur, ça ferait chier que vous fassiez ça mieux que moi)

Alors, la recette à proprement parlé :

1) Sortir le beurre du frigo (pour qu'il ramollise à température ambiante), sortir une bouteille de riesling du frigo, se servir un verre. Ouvrir les escargots, les rincer à l'eau, les égoutter. Rincer les pleurottes, les émincer grossièrement.

2) Emincer les échalottes, l'ail et le persil et mélanger le tout avec le beurre ramolli (ne pas hésiter à se reservir un ptit verre). Bien touilloter. Salez, poivrez et muscadet (si vous avez pris finalement de la muscade)(attention, ne pas remplacer la muscade par de la mayonnaise ou du ketchup, ça ne marchera pas).

3) (bon, je vous dis plus de vous reservir un verre, là, ça doit venir spontanément). Faire revenir ce beurre amélioré dans une poële (si vous n'avez pas de poële chez vous, il fallait en acheter une à Carrefour en même temps)(ou alors, il faut arrêter la cuisine). Ajouter les pleurottes et les faire rissoler pendant 2-3 minutes en faisant sauter (un peu comme des crêpes toutes petites).

4) Déglacez avec les 25 cl de riesling, que vous aurez soigneusement mesuré (si il en reste)(je vous avais bien dis de prendre 3 bouteilles)(j'en ai marre, je peux pas travailler avec des alcoolos).

4 bis) Sortir la poële du feu (tant pis ça sera moins bon mais pas le choix), prendre la voiture, retourner à Carrouf et racheter 2 à 3 bouteilles de riesling. En profiter pour acheter un four (ça nous servira pour la suite vous verrez).

4 bis bis) Revenir chez soi, remettre la poële sur le feu, et finalement, déglacer avec les 25 cl de riesling(alors déglacer, c'est comme glacer mais inversement proportionnel)(en gros, verser le riesling dans la poële). Remuer un peu et faites réduire de moitié.

5) Pendant ce temps, vous allez couper 3 à 4 tranches épaisses de pain de campagne (selon le nombre que vous êtes)(si vous êtes 3, vous coupez 4 tranches, et si vous êtes 4, vous coupez 3 tranches)(et inversement proportionnel). Mettez les au four pour les faire griller légèrement (oui, il y a un mensonge dans le titre de la recette, le pain de campagne est fouraisé et non pas poëlé)(en même temps, fouraisé c'est moins parlant)(pas longtemps hein ! on veut pas faire du charbon, juste faire chauffer doucement le pain). Et puis commencer à faire chauffer de l'eau avec un bouillon cube (ou 2 kub or), quand ça bouille, ajouter le riz (enfin j'aurais pu simplement dire mettre le riz à chauffer quoi)(si vous ne savez pas faire de riz, arrêter la cuisine et trouver une autre occupation).

6) On revient à la poële, ça a dû diminuer de moitié (si c'est pas le cas, il faut encore attendre un peu, finir le riesling), et ajouter la crème fraiche épaisse. Faire encore réduire de moitié à feu vif.

7) En attendant, on va préparer une petite vinaigrette légère pour la roquette : dans un bol (si on n'a pas de bol, une assiette pourrait éventuellement faire l'affaire, ou un verre un peu large, ou une casserole, ou la cuvette des chiottes), mettre un peu de vinaigre balsamique (si on en n'a pas, aller en acheter à Carrouf blablabla), un peu d'huile d'olive et quelques gouttes de jus de citron (si pas d'huile d'olive et de citron, Carrouf blabla), du sel, du poivre. Goûter et réajuster.

8) On revient à la poële et ça a dû réduire de moitié. Le riz aussi est cuit, ça y est, tout est prêt ! Maintenant on va dresser... Alors là, il faut un peu de sens créatif donc si il reste un peu de riesling, ne pas hésiter à s'en servir une bonne rasade.

9) Pour le dressage des assiettes (ce n'est pas ce que j'ai fais parce que j'avais pas assez bu donc j'avais moins de créativité)(mais un peu bourré, voilà ce que j'aurais fait), je ferais un petit lit avec un peu de roquette dans l'assiette. On ajoute un peu de vinaigrette. Dessus, on pose une tranche de pain de campagne, et on ajoute quelques cuillère du mélange sur le pain. A côté, on va faire une petite pyramide de riz avec un petit verre (mettre le riz dans le verre, bien tasser, et démouler comme un flamby)(je l'ai pas dis mais un peu de beurre et d'assaisonnement dans le riz, ça fait pas de mal hein). On finit par un peu de déco avec de la roquette et la vinaigrette à la balsamique pour faire quelques dessins sur l'assiette. Moi, comme je vous l'ai dis, j'avais pas assez bu, donc j'ai pas eu l'idée du lit de roquette, j'ai fais de la déco tout autour de l'assiette avec ma roquette (rassurez-vous, ça change pas le goût).

10) Voilà, c'est fini ! C'était izi hein !?! Bon, maintenant, vous voulez voir à quoi ça ressemble ? Et beh voilà :

DSC01604 DSC01606

Bon, c'est tout con à faire vous l'avez vu, et en plus, c'est pas ultra cher à faire (le plus cher, ce sont les 5 bouteilles de riesling mais vous êtes pas obligé de tout vous envoyer, le four et la poële mais vous les avez peut-être déjà chez vous).

Pour vous en convaincre, voici à peu près les prix (à la louche) :

- Boîte d'escargots : 7 à 8 euros

- 200 g de pleurotes : 2 à 3 euros

- 1 bouteille de riesling : 3 euros (pas besoin de plus cher, y'en a des très bonnes à ce prix là)

- Crème fraîche, pain de campagne, roquette, ail, persil etc... : je sais pas, pas grand chose quoi...

Voilà quoi en gros, vous en avez pour à peine 20 euros en tout, pour 4 personnes. Et vous êtes un chef ! (ah oui, j'ai pas dis mais c'est trop bon, ça déchire sa race)

Pour résumer, un blog cuisine, c'est vachement long, je ferais pas ça tous les jours...

Posté par leriton à 14:34 - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

    Tu sais qu'ça le fait la Ritournelle pro du blog cuisine. Sans déconner, tu devrais continuer ))
    En plus ta recette elle a l'air vachement bonne, tu m'épates! J'aurai même presque envie de la tester tiens... sauf qu'ici y en a pas des escargots en boite et que je ne me vois pas ramasser les escargots vivants de mon jardin.... beurk, paraît qu'il faut les égorger un à un, c'est dégueu ***

    Bon après, c'est pas très sympa de se foutre de ma chetron avec mes dents d'ail !!! J'y peux rien, c'est qu'ils me font douter ces espingouins Ici on dit "un diente de ajo" (une dent d'ail) alors finalement je me demande si j'me suis pas toujours trompée en disant "gousse" pour le p'tit bout tu vois, alors que je crois que la gousse c'est le truc entier... enfin soit y a personne qui en a rien à caler, sauf qu'un stuk (morceau en belge) ou la grosse boule d'ail entière, ça change vachement question goût

    Bon s'en est fini de ce commentaire à rallonge, je vais voir mes épisodes (enregistrés) de Lost... faudrait voir à être à jour avant demain

    Bizzz, à + et n'oublie pas: persévère dans le blog cuisine, t'as de l'avenir (si tu veux je t'invite sur le mien aussi, ça ferait un peu "La Ritoune, super guest-star pro d'la toque on ze bloug of MeliCheffePoule"... puisqu'il parait que tout est dans le titre, ça en jette aussi ça, nan ? ))

    *** "dégorger" je saiiiis, j'faisais ma blonde là

    PS: Alors, après tout le mal que tu t'es donné, tu l'as pécho la copine ???

    Posté par Mélinette, 22 juillet 2007 à 22:41
  • beurk!!

    t'aurais pu t'abstenir de nous mettre des fotos !! tout avait l'air super, j'me suis meme imaginée devant ma poële a faire rissolé les escargots, mais la foto du gloubiboulgua sur la tranche de pain, c'est franchement beurk! Ca me rappelle les lendemain de soirées trop arrosées!! Un conseil, arrete les escargots!!
    a bientot de te lire
    Laure

    Posté par LaFoly, 27 juillet 2007 à 16:42
  • Méli : Comme c'est gentil ! Surtout venant d'un grand cheffe comme toi qui a 2 bouches de plus à nourrir ! Et sache que je passe souvent sur ton blog cuisine mais je ne m'y attarde pas et ne laisse pas de vague !
    P.S. : non pas encore...

    Laure Lafoly : T'as tort, c'est toujours les trucs qui ont l'air le plus dégueu qui sont les meilleurs !! Mais si vraiment ça te gêne trop, tu mets ça dans des vols au vent, dans une tourte, dans des coquilles vides d'escargots ou que sais je encore ?!? (ou plus probablement, dans ton cas et vu ta réaction, dans les chiottes mais bon, passons... *soupir*)
    N'empêche que quand même, bienvenue à toi ici, à bientôt !
    P.S. : Gloubigoulba et non pas gloubiboulga...

    Posté par Riton, 16 août 2007 à 09:44
  • et la moutarde dans la vinaigrette ?!?!

    des escargots ... hum fabuleux *deglutition massive spotanée*

    sinon merci des conseils (la pyramide de riz, je sens que je me la kiffe déjà)

    en cadeau j'ai une "recette" pour toi, quand je l'ai vue perso je l'ai trouvée .. MAGIQUE ! je la regarde 3 fois par semaine tellement elle m'amuse =) take a look (enfin copie/colle)

    http://aliceadsl.plurielles.fr/femmes/recettes-cuisine/chercher-recette/livresansensavoi/0,,3488832-VU5WX0lEIDUzNg==,00-sandwich-tomates-salees-.html

    Posté par sardine, 17 août 2007 à 21:34

Poster un commentaire