16 octobre 2011

Le nouveau blog cuisine qui déchire sa race...

Oui, pour ce post de bonne et heureuse année 2011 (légèrement en retard certes), j'en profite pour vous inviter à venir me retrouver sur mon nouveau blog flambant neuf :

La Cuisine by Riton... (ou comment impressionner son réseau social en cuisinant)

Et bien sûr, je promets aux 3 lecteurs qui sont passés par ici durant ces 5 dernières années que je serai beaucoup plus régulier sur mon nouveau blog.

Sur ce, je vous dis à tout de suite là bas !

Posté par leriton à 20:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 janvier 2010

Impressionnez votre réseau social en cuisinant...

Pour ce post de bonne et heureuse année (que je vous souhaite à tous bien sûr)(bref, on s'en fout, c'est pas la question), que vous avez en janvier cette année (c'est vrai, ça change), je me demandais ce qu'on pourrait bien se faire histoire d'entamer 2010 !

Allez, vu que c'est d'époque, on part sur une note cuisine "comment impressionner votre réseau social sans savoir cuisiner"...

Et qu'est-ce qu'on cuisine de bon aujourd'hui mon cher Riton ? Très bonne question, ma chère... euh... Bref... Finies les fêtes, foie gras, caviar et homard dont on s'est tous gavés ces derniers jours grâce à notre RMI, aujourd'hui, on part sur du pas cher qui impressionne ! Aujourd'hui, on fait du veau avec de la chapelure, du cochon et du fromage, accompagné de pâtes. Pour vos invités, vous avez qu'à intituler le plat "Tranches extra fines d'escalopes milanaises gratinées au serrano, accompagnées de ses tagliatelles fraiches citronnées" (par exemple).

Allez, munissez vous d'invités : votre femme, copine, amis, voisins, passants dans la rue, contacts de vos réseaux sociaux 2.0 favoris, de vos peluches ou, au pire, d'une belle boîte d'oeufs que vous décorerez à votre guise en leur faisant des petits visages (ça fait illusion à merveille si vous vous concentrez suffisamment).

Alors par personne, vous aurez donc besoin :
- d'un joli veau, en pleine forme (c'est comme une toute petite vache)
- d'un oeuf (un autre, que vous aurez pas transformé en invité d'amour !)
- d'un paquet de farine (ou 2, si vous aimez bien le goût de la farine)
- d'un citron (si vous n'en avez pas, n'essayez pas de remplacer par un autre fruit ou légume, ça sera pas pareil)
- d'une tranche de jambon serrano (ou autre jambon italien)(ou autre jambon tout court)(ou éventuellement tranche de pâté, mais là, je garantis pas le goût)
- d'une boule de mozzarella di bufala (pourquoi di bufala ? parce que c'est meilleur...)(néanmoins, si vous avez remplacé le serrano par du pâté, laissez tomber, prenez de la mozza moins chère)
- des tagliatelles fraiches
- de la chapelure

Allez, mettez votre plus beau tablier, armez vous d'une bonne dose d'amour, à la 2010 style, et c'est parti !!

1) Tuez le veau (par pitié, dans la baignoire, pas dans le salon... surtout si vous avez de la moquette) et découpez une jolie tranche de 150 gr environ dans la noix (des connaissances chirurgicales, bouchères, voire vétérinaires au pire vous seront peut-être nécessaires).

2) Jetez le reste (ça ne nous sera plus nécessaire pour le reste de la recette)(soit dit en passant, connaître le jour des encombrants dans votre quartier pourrait se révéler utile en cas de plainte des voisins)

Astuce : certains points de vente vendent des escalopes déjà découpées, si vous n'avez pas pu trouver de veau ou si vous vous êtes attaché à votre nouvel animal de compagnie)

3) Là c'est la partie la plus rigolote, c'est pour ça que j'ai fais cette recette, et c'est pour ça que vous la ferez chez vous ! On va aplatir l'escalope pour qu'elle soit toute fine et savoureuse. Plusieurs méthodes sont à votre disposition pour se faire. Celle que je préfère, c'est celle de la voiture. Poser l'escalope par terre, rouler dessus une fois ou deux avec le pneu avant (un peu comme si vous imaginiez rouler sur votre patron / belle-mère / voisin qui fait du bruit...)(rhoo, oui, d'accord c'est horrible, mais me dites pas que vous y avez jamais pensé). Si comme moi, vous n'avez pas de voiture, ou si votre voiture ne passe pas la porte de la cuisine, optez pour un objet contendant (marteau, pillon, batte de base-ball) et cassez lui la gueule ! On va pas se laisser emmerder par une escalope quand même ! Sinon, vous avez toujours la méthode "physique" : vous laissez reposer l'escalope sur le plan de travail, et vous laissez faire la gravité (si vous avez une petite dizaine d'années devant vous). Quelle que soit la méthode employée, vous devriez avoir de jolies tranches d'escalopes toutes fines à présent.

3) Non, 4)... ou... eh merde, je sais plus où j'en suis...

4) ou 5) Farinez (ça veut dire mettre de la farine) et citronnez gentiment (avec amour quoi) vos escalopes.

5) Cassez un oeuf dans une assiette creuse et touillottez, à la omelette's style !

6) Dans une autre assiette creuse, versez pas mal de chapelure (si vous n'avez pas de chapelure toute faite, un chat et un épluche-légume devraient faire l'affaire)(ou au pire, cassez des biscottes en miettes très fines)(pour la méthode du cassage des biscottes, les méthodes de l'escalope sont valables aussi... sauf celle de la gravité)

7) Maintenant, vous prenez chaque escalope et vous la trempez successivement dans l'oeuf, puis dans la chapelure, en appuyant bien avec vos mains pour que la chapelure colle bien (soyez pas radin sur la chapelure, sinon elle va se barrer dans la poële)

8) Faites la frire dans une poële d'huile bien chaude, quelques minutes par face...

9) Une fois que vos escalopes sont cuites, mettez sur chaque escalope une jolie tranche de serrano et des tranches de mozza pleines d'amour.

10) Le tout au four quelques minutes histoire de gratiner le tout !!

11) Et boum ! C'est fini !! Entre temps, vous aurez bien sûr fait quelques tagliatelles maison avec une petite sauce crème fraiche épaisse citronnée et assaisonnée, et comme moi, vous pourrez également accompagner d'une jolie salade de jeunes pousses d'épinards par exemple (moi c'était de la roquette, mais par défaut, y'avait pas d'épinards)(Auchan, c'est de la merde).

Et vala !! Pas compliqué hein ? Vous voulez voir ce que ça donne ?

54363442

Et n'oubliez pas, vous êtes un chef !

Posté par leriton à 17:22 - Commentaires [3] - Permalien [#]

27 mai 2009

Et bonne année !

Bon, je voulais profiter de mon petit post de bonne année (en retard)(un peu)(bonne année, youhou)(plein de bonheur)(et la santé)(c'est important la santé), pour vous souhaiter également une bonne fête des voisins ! (en retard)(aussi)(abusé)

Donc hier, quand vous irez voir vos voisins, souhaitez leur bonne fête des voisins (bonne année aussi si vous avez oublié), faites des krucs avec eux que vous ne feriez pas d'habitude (des krucs sesxuels)(ou pas), et prêtez vous du beurre (c'est important le beurre).

Me concernant (tadaam, voilà la partie "journal intime"), je ne dirai qu'une chose... Les ascenseurs en panne, c'est comme un grand verre d'eau après un kilo de cerises...

Posté par leriton à 12:56 - Commentaires [2] - Permalien [#]

30 octobre 2008

Tant pis pour les pistaches...

Bon, en vrai, j'avais commencé (et en plus c'est pas pour dire mais j'y travaillais depuis plusieurs semaines maintenant) sur un super post de la mort où en fait, j'avais testé pour vous, les pistaches... Ca a l'air chiant comme ça, mais en fait, c'était super bien (si, si). Bon en gros, j'expliquais ce que c'était les pistaches, que c'était vachement bon et que c'était un peu pareil que des escargots, que c'étaient tous les deux des animaux avec des maisons pour se protéger (sauf la pistache)(qu'est pas un animaux)(on sait pas vraiment ce que c'est en fait).

A la place, faisons le tour de ce que je pourrais bien vous dire, et que je ne ferais pas...

Alors, on pourrait se faire une super note "Aujourd'hui, j'ai testé pour vous... mes 26 ans", (merci de me l'avoir souhaité)(c'est ça quand on fait deux posts à l'année, on perd les lecteurs j'ai l'impression), c'était très dur, très méchant, et ça a fait très mal à la tête, et ça m'a fait lever dimanche matin à 19h (journée productive du coup).

Sinon, on pourrait faire une note "Aujourd'hui, j'ai testé pour vous... l'heure d'hiver", mais bon, c'était le même soir. M'enfin bon, grâce à l'heure d'hiver, en vrai, je me suis pas levé à 19h mais à 18h du coup. Merci heure d'hiver, tu as sauvé mon dimanche...

Sinon, on pourrait aussi faire une note "Aujourd'hui, j'ai testé pour vous... la boule" (the bowl)(the bol quoi), c'est super trop bien ça, mais ça date un peu (le test)(et c'est nul de dire, y'a un peu plus de 2 mois et demi, j'ai testé pour vous... la boule). Passons.

Par contre, on pourra faire un kruc trop bien dans quelques mois (ouais ça tease à mort ici), c'est le "Aujourd'hui, j'ai testé pour vous... mon déménagement". Comprendra qui voudra. En tout cas, je pense que je vais le payer cher, toutes les fois où j'ai eu dentiste / docteur / piscine / règles douloureuses, quand les potes déménageaient.

Et un jour, peut-être, au lieu de faire "Aujourd'hui, j'ai testé pour vous... l'inscription à la salle de sport et le règlement mensuel tous les mois, une fois par mois", je pourrais faire "Aujourd'hui, j'ai testé pour vous... le sport !". Comprendra qui voudra.

On verra demain...

Posté par leriton à 18:17 - Commentaires [2] - Permalien [#]

24 juin 2008

Bonne année !!

C'est vrai, j'ai eu un petit peu un problème de constance ces derniers temps... Mais ce n'est pas pour ça que mon bloug est mort, bien au contraire, il va repartir de plus belle !! Youhouuuu !

Donc tout d'abord, une très bonne année 2008 à tous, et la santé, c'est important la santé...

J'espère que vous avez pris des supers résolutions, moi c'est du classique, comme tous les ans :

- Poster sur mon blog plus souvent (ça c'est bon, c'est ok)

- Arrêter de fumer (reporté sur 2009)

- Arrêter de boire (reporté, date non communiquée)

- Partir à l'étranger où ils parlent étranger (en cours)

Et voui, il va falloir que je m'en vais dans un autre pays. Rassurez vous, les contrées internet n'ont pas de limite, seule la fainéantise en a... Alors quand ? Je sais pas trop encore... Où ? Je sais pas, si vous avez des idées, hésitez pas... Sûrement un endroit où il fait chaud... ou pas...

Bon, sinon on pourrait essayer de faire un article un peu constructif aujourd'hui (oui, j'appelle ça des articles maintenant et non, ce n'est pas un abus de langage)... Ou sinon, on peut reporter ça à demain...

Posté par leriton à 17:45 - Commentaires [9] - Permalien [#]

21 décembre 2007

Dernier post de l'année...

... Bon, pas que j'en ai fais 50000 des posts cette année, mais bon, je pense que ça méritait quand même d'être souligné...

Enfin qui sait, il reste encore quelques jours avant la fin de l'année, pitêtre que y'en aura encore un autre hein ! (m'enfin bon, je me connais alors je préfère quand même anticiper)

M'enfin bon, pas que j'ai grand chose à dire mais je voulais pas avoir l'air de vous laisser tomber... Alors je pourrais botter en touche en vous révélant quelle princesse je suis (ou pas), mais non, je ne céderai pas dans la facilité travestie... Ohhhh ou sinon, j'aurais pu vous montrer comment j'aurais pu devenir un blog bd parce qu'à l'époque, on faisait des bd super bien (dommage c'était pas encore la mode les blogs bd sur internet)(dommage c'était pas encore la mode internet)...

Je me suis quand même rendu compte que à part raconter des conneries et vous balancer des recettes à la con où faut acheter des fours et enculer des dindes, je vous ai pas raconté ce qui se passait dans ma vie de jeune lycéenne délurée de 14 ans (hi hi)(lol)(ptdr)... Abusé... Je vais donc raconter ma laïfe, trop bien, trop lol.

Breaking News !

1) Mélissa a plaqué Bryan parce que Dylan avait dit à Molly qu'elle avait vu Jenny dire à Samantha que Jack avait mangé une pizza avec Noemy... Et moi je suis triste pour Mélissa... ou pour Dylan... je sais plus...

2) Mon tamagotchi est mort... Et comme un malheur n'arrive jamais seul, mon pokemon est mort la semaine d'après... Et puis y'a eu mon Sim (j'm'en branle, c'était un alcoolique)(tout l'inverse de moi)

3) Je suis un mage... Et si tu me fais chier, je te transforme en sheep...

4) Plus sérieusement, j'ai un kravail maintenant, je suis plus un pauvre étudiant (littéralement, pas au sens péjoratif du terme) ! C'est bien parce que je gagne de l'argent et avec, je peux consommer des biens et des services... Et les biens et les services, c'est cool !

5) En plus maintenant, je fais parti du bureau de l'association des anciens de l'IAE ! Je suis coordinateur événementiel (c'est bien, ça me change du boulot pfff). Et en plus je demande même pas d'être payé (je tacherai de piquer dans la caisse)(ça va je déconne, j'ai plus besoin de ça, je suis pété de fric maintenant)

6) J'ai un Wok ! Alors un wok c'est quoi ? Is it a poele ? Is it a casserole ? No, it is SuperWok ! C'est vachement bien un wok, ça permet de faire cuire des biens ou des services qu'on s'est acheté avec un salaire. Alors pour illustrer (la transition), il faut que je vous donne encore un petit truc culinaire parce que les blogs cuisine ça marche trop bien, et moi aussi je veux faire parti du StarBlogSystem (non, non, j'ai toujours pas laché l'affaire). Alors voilà la recette du jour !

La recette du jour pour les blaireaux qui veulent impressionner mais qui sont trop à chier en cuisine

C'est cool, ça va devenir une rubrique récurrente... Alors le contexte : trouvez un (ou plusieurs) invités et vous décidez de leur faire à manger. Vous avez un super plat de la mort qui tue tout, vous avez un super dessert et tout et tout, mais oh malheur, vous n'avez pas d'entrée !! Notre rendez-vous avec Bryan et Hippolyte ! On est maudites ! (118008)(118008 ?)(Parce qu'on le mérite). Je vais vous sauver ! Grâce à mes petites tomates en grappe farcies au tartare de thon (eh oui, ça claque hein comme d'hab)

1) Allez acheter un wok.

2) Lavez le wok (il faut tout le temps laver le wok avant de s'en servir pour la première fois). Rangez le (on n'en n'aura plus besoin pour le reste de la recette).

3) Allez acheter un four. Lavez le et branchez le. Quand vous êtes à Carrefour (ou dans un autre, ça marche aussi), profitez en pour acheter également :

- des petites tomates en grappe (petites hein)(mais pas des tomates cerise hein)

- une grosse boite de thon au naturel

- une grosse boite de ricotta (de la bonne hein, de la marque, il faut qu'elle ait bon goût et une belle texture)

- un citron jaune

- de la ciboulette

4) Prendre un saladier (aller l'acheter, le laver, blablabla), y mettre le thon, la ricotta, la ciboulette cisaillée. Bien touilloter tout ça. Assaisonner (sel, poivre) et ajouter un peu de jus de citron.

5) Alors ça c'est un peu chiant j'avoue, mais en même temps, tout le reste est tellement simple. Prévoir environ 3 petites tomates par personne, couper le chapeau et évider la tomate (un peu comme quand on éviscère un cochon d'inde), avec une petite cuillère. Essayer de ne pas couper les grappes, ça sera plus joli.

6) Mettre les tomates avec leur chapeau dans le four neuf et faire légèrement chauffer les tomates au four (quelques minutes pas plus, sinon les tomates vont trop ramollir et ça sera trop chiant à farcir).

7) Fourrer les tomates avec la mixture sus-citée précédemment. Et vala ce que ça donne !

DSC01755 DSC01756

Bon alors moi, vous voyez, je l'avais servi avec mes petites tartines mais c'était une connerie, faut pas faire ça... Trop de poisson tue le poisson... Il faut les poser délicatement sur un petit lit de salade de pousse d'épinards, avec une petite basalmique légère, et arroser les tomates avec la petite vinaigrette.

Voilà, c'était le dernier post de l'année ! Allez, faites de moi une starblogsystem !! On se revoit en 2008 sous les sunshines ! Joyeux Nouël à toutes et à tous !

Posté par leriton à 01:28 - Commentaires [6] - Permalien [#]

26 octobre 2007

Les tartines du chef !!

J'ai un super truc pour vous les enfants. Bon, voici la problématique... En réalité c'est la même que la dernière fois, eh oui, c'est un post Couisine !! (sans escargot) (nan parce que j'ai eu des remarques désobligeantes la dernière fois).

Bon, la problématique : vous recevez chez vous (comme la dernière fois : une fille, un mec, votre patron, sa femme, un chien, un jambon fumé, etc... ça marche avec tout), et évidemment, il faut faire un petit truc à manger. Mais comme d'hab, vous avez deux gros pieds gauches au bout des bras, pas beaucoup de fric (ben oui, c'est pas facile de gagner du fric avec ce handicap pedic pedes des pieds), pas beaucoup de temps (je sais pas pourquoi mais bon, on va dire).  Tadaam, j'ai la recette qu'il vous faut ! En vrai de vrai, pour dire la vérité vraie, et surtout pour être franc, il s'agit d'une petite recette de Cyril Lignac, notre gourou à tous des ondes hertziennes privées de M6... Eh au fait, vous savez que quand on habite Toulouse, quand on zappe après la 6, il y a la 7 !! Ca s'appelle TLT et c'est diffusé qu'à Toulouse. Alors je me pose une question. Vous autres les provinciaux, vous avez quoi sur la 7 ?

Enfin bref, on s'égare... Alors vous allez me dire, quel intérêt que je présente une recette qu'est même pas de moi et qu'en plus vous connaissez déjà si ça se trouve... En réalité, chose que vous ne savez peut-être pas, c'est que moi et Cyril, on se partage parfaitement (on avait décidé ça d'un commun accord il y a quelques années quand il avait commencé à tater de la casserole) l'auditoire français. Ca veut dire qu'en gros, ceux qui regardent Cyril ne lisent pas mon blog et inversement proportionnel (enfin non, pas proportionnel). Bon allez, trop de blabla, point trop n'en faut, voilà la recette des tartines du chef (n'oubliez jamais, vous êtes un chef)...

Alors, il vous faut :

  • un logement par personne
  • un four par personne
  • 1 à 2 tranches de pain de mie par personne
  • 1 tranche de saumon fumé par personne (ou de truite fumée, c'est moins cher et ça pourra peut-être faire illusion selon les amis que vous avez)
  • de la mimolette par personne
  • de la mozarella par personne
  • des feuilles d'estragon par personne
  • 1 bouteille d'huile d'olive par personne

Alors, moi je vais vous expliquer pour une tartine et ensuite vous extrapolerez en inversement proportionnel pour les proportions.

Vous prenez une tranche de pain de mie, vous l'imbibez d'huile d'olive. Vous disposez une couche de tranches de mimolette, puis une couche de saumon fumé, puis 1 à 2 feuilles d'estragon, et enfin des tranches de mozarella. Vous ajoutez un très léger filet d'huile d'olive, un peu de sel et de poivre. Et enfin plus qu'à passer quelques minutes au grill pour faire fondre le fromage et dorer la tartine (attention pas trop longtemps mais juste un petit peu)(juste ce qu'il faut quoi)(parce qu'avant c'est trop tôt et après, ça sera trop tard).

Alors, je vais vous dire un truc, si vous ne savez pas ce que c'est l'estragon ou si vous ne savez pas où en trouver, c'est mort, vous ne pouvez pas vous en passer. Le truc magique de ces tartines, c'est vraiment tout l'arome de l'estragon mélangé au saumon et au fromage. Ensuite, une fois que c'est cuit, plus qu'à couper en deux dans le sens de la diagonal et de servir avec une salade de pousse d'épinards (ou pas) et une vinaigrette légère à la basalmique (voir post culinaire précédent) avec de la moutarde ou pas.

Et voilà ce que ça donne au final :

DSC01671 DSC01672 DSC01674

Bon, alors le truc, c'est que ça fait pas un repas complet. Donc, vous avez qu'à le faire en entrée... Et après, ben... Vous avez qu'à faire des pates. Ou du riz... (souvenez vous, vous êtes un chef). Moi perso, je l'avais accompagné d'un ceviche de deux poissons (saumon et daurade) (cf les verres à côté de l'assiette), mais je vais pas vous expliquer ça, ça sortirait de ma spécialité "impressionner en deux minutes même si vous êtes un gros attardé".

Ca a l'air vraiment trop simple ou trop bateau mais croyez moi, ça déchire sa race.

Posté par leriton à 21:05 - Commentaires [4] - Permalien [#]

22 juillet 2007

Blog cuisine...

Aujourd'hui, je vais tester pour vous... tadam... le blog cuisine !!

Alors, en fait, c'est très simple et très rigoulo (enfin je pense, on va bien voir).

La première des choses à faire, c'est de faire une recette (en fait, c'est un peu la base). Bon, il faut que ça soit bon, joli à regarder (comme ça, on pourra faire des zoulis photos), et simple à faire parce qu'on est un gros incapable avec deux mains gauches. Bon, il y a plein de super trucs à faire qui sont super simples à faire et qui peuvent impressionner un novice.

Le soir où on fait la recette, c'est pas mal de pas manger seul devant la télé. D'une part, parce que ça donne un tout petit peu envie de se suicider, mais également parce que ça sera bien d'avoir un autre avis objectif sur le repas. Vous avez bien un(e) petit ami(e), ou de la famille... Sinon, vous avez peut être des amis à inviter... Ou bien, un chien, une truite surgelée... Bon, moi j'avais choisi l'option de la copine qu'on veut pécho après...

Bon, alors voilà la super recette que j'ai fais ! Ah non, encore un truc que je vous ai pas dis ! Ce qui est génial en cuisine, c'est pas vraiment le côté cuisine en lui même où on coupe des trucs et des machins qu'on fait cuire... Le mieux, c'est tout le côté marketing qui enrobe ça !! Par exemple, moi, ma recette, c'est des escargots, des champignons et du riz avec un peu de salade... Comment ça donne trop pas envie ça, c'est pas comme ça qu'il faut le vendre. Non, moi j'ai fais : (début de l'enrobage marketing)

"Cassolette d'escargots aux pleurotes et au riesling, sur sa tranche de pain de campagne poëlée, accompagnée de sa pyramide de riz blanc et de sa roquette à la balsamique"

Comment ça claque déjà plus, non ? Donc 1er conseil : toujours valoriser par le nom sa recette. Déjà, aucun savoir-faire culinaire n'est requis mais en plus, ça pourra être raté derrière, les gens seront tellement impressionnés qu'ils s'en rendront pas compte.

Bon, alors pour les ingrédients, un petit tour à Carrouf et sa carte de fidélité et, pour 3 à 4 personnes, il faut acheter :

- une conserve de 6 douzaines d'escargots de Bourgogne (au rayon "conserves d'escargots de bourgogne")

- 200 g de pleurotes (vous pouvez aussi faire avec d'autres champignons je pense, style des cèpes)(au rayon "fruits et légumes de champignons")

- 100 g de beurre (au rayon "beurre")

- 2 gousses d'ail (dents d'ails pour nos amis les belges espagnols), 2 échalottes (au rayon "fruits et légumes d'ail et d'échalotte")

- un bouquet de persil (au rayon "fleurs")

- 250 g de crème fraiche épaisse (au rayon frais, là où on trouve les kinder pingui)

- une boule de pain de campagne (au rayon "pain de campagne")

- 200 g de riz blanc coeur de récolte (parce que Lustucru sélectionne ses grains un par un)(au rayon "riz")

- 2 à 3 bouteilles de riesling (selon votre consommation, 25 cl vont dans la recette, le reste c'est pour picoler pendant qu'on cuisine)(obligatoire pour prendre de l'assurance, surtout si on est peu expérimenté)(en plus, ça fait toujours plaisir, c'est bon le riesling)(au rayon "vin d'alsace de riesling")

- un peu de roquette (c'est de la salade)(au rayon "salades")

- sel, poivre, muscade (au rayon "épices")(moi j'ai pas mis de muscade, je savais pas ce que c'était à la base)(en mettez pas, à la rigueur, ça ferait chier que vous fassiez ça mieux que moi)

Alors, la recette à proprement parlé :

1) Sortir le beurre du frigo (pour qu'il ramollise à température ambiante), sortir une bouteille de riesling du frigo, se servir un verre. Ouvrir les escargots, les rincer à l'eau, les égoutter. Rincer les pleurottes, les émincer grossièrement.

2) Emincer les échalottes, l'ail et le persil et mélanger le tout avec le beurre ramolli (ne pas hésiter à se reservir un ptit verre). Bien touilloter. Salez, poivrez et muscadet (si vous avez pris finalement de la muscade)(attention, ne pas remplacer la muscade par de la mayonnaise ou du ketchup, ça ne marchera pas).

3) (bon, je vous dis plus de vous reservir un verre, là, ça doit venir spontanément). Faire revenir ce beurre amélioré dans une poële (si vous n'avez pas de poële chez vous, il fallait en acheter une à Carrefour en même temps)(ou alors, il faut arrêter la cuisine). Ajouter les pleurottes et les faire rissoler pendant 2-3 minutes en faisant sauter (un peu comme des crêpes toutes petites).

4) Déglacez avec les 25 cl de riesling, que vous aurez soigneusement mesuré (si il en reste)(je vous avais bien dis de prendre 3 bouteilles)(j'en ai marre, je peux pas travailler avec des alcoolos).

4 bis) Sortir la poële du feu (tant pis ça sera moins bon mais pas le choix), prendre la voiture, retourner à Carrouf et racheter 2 à 3 bouteilles de riesling. En profiter pour acheter un four (ça nous servira pour la suite vous verrez).

4 bis bis) Revenir chez soi, remettre la poële sur le feu, et finalement, déglacer avec les 25 cl de riesling(alors déglacer, c'est comme glacer mais inversement proportionnel)(en gros, verser le riesling dans la poële). Remuer un peu et faites réduire de moitié.

5) Pendant ce temps, vous allez couper 3 à 4 tranches épaisses de pain de campagne (selon le nombre que vous êtes)(si vous êtes 3, vous coupez 4 tranches, et si vous êtes 4, vous coupez 3 tranches)(et inversement proportionnel). Mettez les au four pour les faire griller légèrement (oui, il y a un mensonge dans le titre de la recette, le pain de campagne est fouraisé et non pas poëlé)(en même temps, fouraisé c'est moins parlant)(pas longtemps hein ! on veut pas faire du charbon, juste faire chauffer doucement le pain). Et puis commencer à faire chauffer de l'eau avec un bouillon cube (ou 2 kub or), quand ça bouille, ajouter le riz (enfin j'aurais pu simplement dire mettre le riz à chauffer quoi)(si vous ne savez pas faire de riz, arrêter la cuisine et trouver une autre occupation).

6) On revient à la poële, ça a dû diminuer de moitié (si c'est pas le cas, il faut encore attendre un peu, finir le riesling), et ajouter la crème fraiche épaisse. Faire encore réduire de moitié à feu vif.

7) En attendant, on va préparer une petite vinaigrette légère pour la roquette : dans un bol (si on n'a pas de bol, une assiette pourrait éventuellement faire l'affaire, ou un verre un peu large, ou une casserole, ou la cuvette des chiottes), mettre un peu de vinaigre balsamique (si on en n'a pas, aller en acheter à Carrouf blablabla), un peu d'huile d'olive et quelques gouttes de jus de citron (si pas d'huile d'olive et de citron, Carrouf blabla), du sel, du poivre. Goûter et réajuster.

8) On revient à la poële et ça a dû réduire de moitié. Le riz aussi est cuit, ça y est, tout est prêt ! Maintenant on va dresser... Alors là, il faut un peu de sens créatif donc si il reste un peu de riesling, ne pas hésiter à s'en servir une bonne rasade.

9) Pour le dressage des assiettes (ce n'est pas ce que j'ai fais parce que j'avais pas assez bu donc j'avais moins de créativité)(mais un peu bourré, voilà ce que j'aurais fait), je ferais un petit lit avec un peu de roquette dans l'assiette. On ajoute un peu de vinaigrette. Dessus, on pose une tranche de pain de campagne, et on ajoute quelques cuillère du mélange sur le pain. A côté, on va faire une petite pyramide de riz avec un petit verre (mettre le riz dans le verre, bien tasser, et démouler comme un flamby)(je l'ai pas dis mais un peu de beurre et d'assaisonnement dans le riz, ça fait pas de mal hein). On finit par un peu de déco avec de la roquette et la vinaigrette à la balsamique pour faire quelques dessins sur l'assiette. Moi, comme je vous l'ai dis, j'avais pas assez bu, donc j'ai pas eu l'idée du lit de roquette, j'ai fais de la déco tout autour de l'assiette avec ma roquette (rassurez-vous, ça change pas le goût).

10) Voilà, c'est fini ! C'était izi hein !?! Bon, maintenant, vous voulez voir à quoi ça ressemble ? Et beh voilà :

DSC01604 DSC01606

Bon, c'est tout con à faire vous l'avez vu, et en plus, c'est pas ultra cher à faire (le plus cher, ce sont les 5 bouteilles de riesling mais vous êtes pas obligé de tout vous envoyer, le four et la poële mais vous les avez peut-être déjà chez vous).

Pour vous en convaincre, voici à peu près les prix (à la louche) :

- Boîte d'escargots : 7 à 8 euros

- 200 g de pleurotes : 2 à 3 euros

- 1 bouteille de riesling : 3 euros (pas besoin de plus cher, y'en a des très bonnes à ce prix là)

- Crème fraîche, pain de campagne, roquette, ail, persil etc... : je sais pas, pas grand chose quoi...

Voilà quoi en gros, vous en avez pour à peine 20 euros en tout, pour 4 personnes. Et vous êtes un chef ! (ah oui, j'ai pas dis mais c'est trop bon, ça déchire sa race)

Pour résumer, un blog cuisine, c'est vachement long, je ferais pas ça tous les jours...

Posté par leriton à 14:34 - Commentaires [4] - Permalien [#]

03 juillet 2007

Le jeu des 5 vérités (youuuuh)

Aaahhhh ça faisait longtemps... Ça fait du bien, je crois que je vais revenir plus souvent à partir de maintenant !

En fait, le problème quand on est comme moi et qu'on poste trop souvent, c'est qu'on peut (de temps en temps hein, pas tout le temps) se retrouver à court de contenu. Bon, j'avoue c'est le cas ici (bon, c'est vrai, c'était aussi le cas du post d'avant... et celui encore d'avant... et celui... ah non, pas celui là, celui là, il déchirait sa race)(non allez pas vérifier, je déconne).

Heureusement, la blogoshère (c'est comme ça qu'on appelle heu...)(ben je sais même pas en fait ce que c'est) nous donne des armes étonnantes pour trouver le contenu magique qui nous fera devenir LE starbloggeursystem : ça s'appelle... tadadam... susteïïnse... les conneries qu'on s'envoie et qu'on se fait tourner de blog en blog !

Alors comme en plus, ma coupine Méli m'a passé la main (bon, ça fait quelques jours déjà mais bon, vous pouvez aller voir, c'est ici), voici le jeu des 5 vérités. Alors en gros, il faut que je vous dise 5 petits trucs que je vous ai jamais dit (youpiii). En fait, ça ressemble un peu à mes breaking news quoi...

1) J'ai enfin retrouvé une vie sociale !! Grâce à Secret Story qui vient de démarrer et à Le bonheur est dans le pré qui redémarre aussi (trop bien !) je suis re-de-heureux...

2) J'ai envie de prendre Poweo (prononcer Pow-Wow)(tiens il ressortent un nouvel album d'ailleurs)(merde faut pas que j'en dise trop, il faut que j'en garde pour les autres points)(bon, j'ai rien dit)... J'ai trop envie de pouvoir faire bouillir mon aquarium en faisant des crêpes (même si je sais pas à quoi ça sert)(de faire bouillir son aquarium j'entend)(faire des crêpes, je sais à quoi ça sert). Et ça, avec EDF, ça pue, on peut pas faire...

3) Du coup, je me prendrais bien un aquarium...

4) Pow Wow ressort un nouvel album... Bon, non c'est nul, c'est même pas à propos de moi... En plus je l'ai déjà dit...

4) deuxième essai) Euuhhh... Je suis re-de-stagiaire (reprise d'études de merde)... Ce qui fait que je suis obligé de me lever tous les matins et que je me fais exploiter pour un tarif dont je n'oserai pas parler... Mais bon, c'est la dure loi de la vie étudiante j'imagine... Mais heureusement je m'amuse bien, c'est rigoulo le monde du travail, ça me manquait...

5) Je suis un connard qui décide de renommer les jeux auquels on me demande de participer... Et à partir de maintenant, ça va s'appeller le-jeu-des-4-vérités-parce-que-5-c'est-trop... Ah si, j'ai plein d'idées de business à monter quand j'aurais fini ce stage (enfin une particulièrement), je vais enfin devenir le chef de quelqu'un d'autre (enfin d'ici 4 ou 5 ans, quand j'aurais atteint la rentabilité)... Et putain, il le sait pas encore (si ça se trouve, il est pas encore né)(oui, embaucher des enfants ça coûte moins cher), mais il va en chier... Il paiera pour toutes mes dures années en tant que salarié maltraité...

Je passe pas le relais, j'ai plus de lecteurs toute façon (et c'est pas le jeu magique qui va arranger ça snif...)

Posté par leriton à 00:29 - Commentaires [3] - Permalien [#]

25 mai 2007

Impossible n'est pas... euh...

Bon j'aime les fromages un peu fort... Mais j'aime embrasser les filles ! Comment faire ?

Ben euh... Disons qu'en ce moment, par défaut, je bouffe du fromage...

Bourjois, ils disent vraiment que des conneries... :(

Posté par leriton à 01:19 - Commentaires [1] - Permalien [#]